Grande America : 20 ans après l’Erika, l’histoire se répète !

Je signe !

20 ans après le naufrage de l’Erika et les terribles pollutions engendrées sur nos côtes, l‘histoire est en train de se répéter car les mesures pour sécuriser le transport maritime et protéger nos côtes de nouvelles catastrophes écologiques n’ont pas été engagées !  

Après le naufrage du navire Grande America le 12 mars, Surfrider Foundation Europe, engagée depuis 29 ans dans la protection des océans, va porter plainte contre l’armateur italien et le capitaine du navire. 

Parce qu’une action en justice n’empêchera pas le scenario de se reproduire, Surfrider Europe lance une pétition à destination des autorités publiques européennes et internationales afin de renforcer la réglementation en matière de transport maritime. Protégeons nos côtes et nos océans !  

Grande America, un exemple de navire vétuste 

Le 12 mars, le navire italien Grande Americaa coulé à plus de 300km à l’ouest des côtes françaises. Il était en feu depuis 48 heures mais de mauvaises conditions météorologiques ont rendu difficiles les opérations d’intervention et les 27 personnes à bord ont été évacuées.  

Construit en 1997, le Grande America transportait 2200 tonnes de fuel lourd de propulsion, 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme transportant des matières dangereuses, et 2000 véhicules. 

Le 14 mars, deux nappes de pollution aux hydrocarbures de plusieurs kilomètres de long ont été identifiées. Elles risquent d’arriver et de polluer les côtes françaises dans les prochains jours.  

Surfrider Europe lance une pétition pour améliorer la réglementation du transport maritime international 

Aujourd’hui Surfrider Europe fait appel à votre soutien à travers cette pétition pour montrer aux autorités publiques européennes et internationales qu’il n’est plus acceptable de connaître de telles catastrophes environnementales. 

Surfrider Europe demande aujourd’hui aux autorités publiques : 

  • L’arrêt progressif de l’utilisation de fioul lourd pour la propulsion des navires au profit d’énergies alternatives, 
  • Le renforcement de la réglementation internationale en matière de transport maritime lié à la perte de conteneurs (transparence et traçabilité), 
  • Le renforcement des contrôles sur la qualité des navires et interdire la navigation des navires vétustes. 

Surfrider Europe remettra la pétition aux représentants des Etats du monde entier lors de la prochaine réunion de l’Organisation Maritime Internationale qui se tiendra en mai.  

Plus que jamais, votre voix compte pour soutenir l’action de Surfrider Europe et augmenter le poids et la légitimité de nos revendications ! 

 

Plus d’information sur cet accident

Déjà 20478 signataires
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.